Interview de la semaine Benjamin Argoud: Spécialiste de l'extranet

L’interview de la semaine: Benjamin Argoud, Spécialiste de la gestion d’extranet

L’interview de la semaine: Benjamin Argoud, Spécialiste de la gestion d’extranet

Depuis combien de temps existe votre agence web à Toulouse?

Notre agence était implémentée à Toulouse et Montpellier depuis 2009. L’équipe de Toulouse montrait une expertise dans le développement web et la gestion d’infrastructures réseau lorsque l’équipe de Montpellier était davantage orientée dans le journaliste et la rédaction de contenus web. En vue de l’achat de nos bureaux en 2012 mais également pour recentrer notre équipe sur notre coeur de métier, la société Decanet a été créée fin 2011 pour absorber l’équipe toulousaine.

Vous êtes spécialisés dans le domaine de la création d’extranet, quelles technologies utilisez vous?

Nous nous basons très essentiellement sur un développement en PHP/MySQL/jQuery. Lorsque des applications smartphone (iOS et Android) font partie du projet, nous centralisons une API REST sur nos systèmes et nous utilisons Adobe Phonegap pour l’application en elle même.
Spécialisés dans le développement sur mesure à haute spécificité, il peut arriver que l’extranet en lui même ne suffise pas et il peut être accompagné de développements serveurs en C.

Comment optimisez vous votre processus de création d’un extranet?

Pour gagner en efficacité, nous avons développé notre propre CMS pour la gestion de nos extranets. Toutefois, en raison de la très grande spécificité des besoins de certains de nos clients, la majeure partie doit souvent être développée (ou redéveloppé lorsqu’une fonctionnalité existe déjà mais doit simplement être adaptée) à chaque projet. Pour cette raison, notre CMS s’apparente davantage à un moteur, inutilisable seul, mais qui nous évite de recréer toutes les routines de base à chaque projet.
Nous avons par ailleurs développé en interne un certain nombre d’outils qui nous permettent de pousser l’extranet dans des cas d’usage proches de la réalité en production, mais aussi de tester des scénarios catastrophe où l’affluence à la fois en terme de données et d’utilisateur est multiplié par 100, 500 ou 10.000. Ainsi, lors de la mise en production, l’extranet a fait l’objet d’un contrôle qualité qui va au delà de la simple recette du système.

Sur quels types de serveurs hébergez vous les extranets de taille importante et quels sont les réglages que vous effectuez pour optimiser la vitesse de traitement?

Tout d’abord, notre double compétence en développement web et en gestion d’architectures serveurs nous permet d’avoir une vision globale des contraintes de développement. En clair, l’applicatif client est développé en adéquation des infrastructures d’hébergement et les serveurs eux sont configurés au plus proche des besoins du logiciel.

Ensuite, en fonction du besoin du client, notamment en terme de haute disponibilité et/ou grande absorption du trafic d’utilisateurs, nous hébergeons les extranets sur un ensemble de serveurs dédiés mis en parallèle (cluster) pour que la redondance permette de prévenir toute coupure en cas de panne.

Quels sont vos objectifs pour 2018?

Actuellement, nous travaillons essentiellement par réseau, en répondant à des sollicitations directes, mais nous prévoyons de répondre davantage à des appels d’offre publics en 2018. En effet, les grands groupes pour lesquels nous travaillons déjà sont structurellement proches des administrations publiques ce qui changera davantage la gestion administrative autour du projet que notre processus de travail en lui même.

L’interview de la semaine: Benjamin Argoud, Spécialiste de la gestion d’extranet
5 (100%) 5 votes

  • On 28 juin 2017
  • 0 Commentaire(s)
  • 0 j'aime

0 Commentaire(s)

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *