Google sanctionné par la Commission européenne - Devis-web

Google sanctionné par la Commission européenne

Google sanctionné par la Commission européenne

Google sanctionné par la Commission européenne

Il a fallu sept longues années d’enquêtes à la Commission européenne pour enfin sortir le carton rouge contre le géant américain Google. La décision est sans équivoque : le géant californien est sanctionné à payer une amende record de 2,42 milliards d’euros. Selon ce régulateur, Google privilégie ses services dans les résultats de ses recherches comparés à ceux de sa concurrence. Pour être précise, la Commission européenne l’accuse donc d’avantager son propre comparateur de prix, qui est Google Shopping, au détriment de ces concurrents comme Kelkoo (leader américain dans son domaine avec 80 % de part de marché sur les résultats de recherche en Europe).

Google accusé de freiner l’innovation et  les concurrents

Margrethe Vestager, commissaire européenne à la Concurrence a été claire :  » Google a empêché les autres sociétés de livrer concurrence sur la base de leurs mérites et d’innover ». Ce qui signifie dans un français simple et clair que la firme américaine a empêché les consommateurs d’avoir le choix en les tournant obligatoirement vers ses propres services. Or, cette pratique anticoncurrentielle est depuis toujours au centre d’un grand débat.

Mais pourquoi une amende aussi élevée ? C’est simple, le calcul est basé sur la valeur des recettes réalisées par la compagnie, ou plus précisément les bénéfices qu’elle a pu avoir grâce à Google Shopping, dans les 13 pays européens où le site est déployé. Pour rappel, cette amende est maintenant à la première position, avant celle qui a été infligée à Intel en 2009 pour une somme de 1,06 milliard d’euros.

Une décision qui fait jurisprudence

La Commission européenne donne 90 jours à Google pour mettre fin à ses pratiques anticoncurrentielles. Dans le cas contraire, cette amende pourra encore augmenter. Et ces pénalités peuvent même atteindre les 5 % du chiffre d’affaires d’Alphabet, qui est la maison mère de Google. Le moteur de recherche est également attendu pour présenter ses solutions à Bruxelles, visant à remettre en place une concurrence équitable entre lui et ses plus grands concurrents. Cette décision est d’une importance capitale, car elle peut avoir des répercussions sur tout le territoire européen.

Google sanctionné par la Commission européenne
Votre avis nous intéresse

  • On 9 juillet 2017
  • 0 Commentaire(s)
  • 0 j'aime

0 Commentaire(s)

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *